Cadres & porte-outils

Nous conseillons, lors de l’achat d’un cadre porte-outils ou d’une charrue intercep de passer par un essai dans vos plantations (vignes, arbres, …). Cette démonstration nous permet de définir ensemble les outils les mieux adaptés à vos besoins, à vos cultures et à vos sols. Pour demander une démonstration, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous réalisons des cadres porte-outils ou cultivateurs pour tracteurs interligne ou tracteurs enjambeur. Les montages sur tracteurs interligne peuvent s’effectuer à l’arrière, à l’avant ou au milieu de celui-ci. Les montages sur tracteur enjambeur peuvent se faire via des porte-outils. Nos équipements, conçus et fabriqués exclusivement en France dans notre usine de Narbonne peuvent être adaptés selon vos besoins. Vous avez un besoin spécifique, contactez nous .

BARRE PORTE-OUTILS

Barre simple extension mécanique BSEM EGRETIER

Barre simple extension mécanique BSEM EGRETIER

 

 

Barre porte-outils à extension hydraulique par parallélogrammes

Cadre Simple

Cadre double

 

Cadre Vigneron CV6

Cadre Vigneron Tous terrains CVTT

 

Porte-outils entre-roues

 

Porte-outils spécial Vergers

 

 

Dispositif auto-stable (DAS)

Le dispositif auto-stable permet de réaliser un travail de précision. Le tracteur peut tanguer ou avoir du roulis, le cadre outils ou l’interceps eux ne bougent pas. Le capteur, détecteur auto-stable évalue les mouvements verticaux et les compense en déplaçant la hauteur de la roue.

Recentrage automatique(DRA)

Le recentrage automatique (breveté) pour nos cadres extensibles par vérins, permet au tractoriste de se consacrer uniquement à la conduite du tracteur, même quand la végétation est très déportée par rapport à l’alignement des ceps. La vitesse d’avancement peut atteindre 5 à 6 km/h sans nuire à la qualité du travail et sans dommage pour les plants.

Avec un cadre équipé du DAS et du DRA, le tractoriste peut se consacrer entièrement à la conduite, car il est informé en permanence par des indicateurs lumineux et sonores au pupitre, du bon fonctionnement des outils. La stabilité engendrée par les automatismes, permet de doubler la vitesse d’avancement (5 à 6 km/h), alors que la finition du travail n’a jamais été aussi près de la perfection.